Des comportements collectifs en questions

Dans les environs de Saint-Brieuc, un groupe de femmes. 1942. Collection particulière.

Pierre Laborie vient de nous quitter. En 2015, il avait dirigé un ouvrage sur les comportements collectifs dans la Seconde Guerre mondiale.

La question des comportements collectifs est difficile à cerner. Elle l’est d’autant plus lorsque l’on s’intéresse à la Seconde Guerre mondiale tant cette période est soumise à de « grands récits mémoriels » qui suscitent, encore de nos jours, d’intenses controverses1. Ces dernières sont d’autant plus vives qu’elles touchent à une histoire passionnée, sacrée et bien souvent « légendaire » (Cécile Vast, p. 220)2. L’ouvrage Les comportements collectifs en France et dans L’Europe allemande propose de « débroussailler » (p. 293) ce vide historiographique afin de nuancer les visions binaires et manichéennes qui caractérisent les débats sur l’Occupation. Jacques Sémelin résume d’ailleurs avec modestie l’ambition de cette recherche : « Nous essayons de mettre des mots sur des actes qui ne sont pas simples à analyser » (p. 48)…

Pour en savoir plus lire le billet d’Yves-Marie EVANNO  publié sur le site En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...