Le 13 avril 1946, les députés votaient la fermeture des “maisons closes” mais …

Le 13 avril 1946, les députés votaient la fermeture des “maisons closes”. La loi Marthe Richard (du nom de son inspiratrice), met fin à un système qui, depuis 1804, donnait une existence légale aux maisons de tolérance, cachant les prostituées derrière des portes closes pour préserver la morale… mais également la violence subie par ces femmes !

La loi les interdit sous 6 mois, mais la lecture de ce courrier du Préfet du Tarn (août 1960 !) nous révèle que les portes des établissements restèrent longtemps “entrebâillées”… Merci aux Archives départementales de la Haute-Garonne

(Photographie à la une, bande défilante :  Deux prostituées dans une maison de passe, dans les années 30).


Vous aimerez aussi...