“L’armée des ombres” réalisé par Jean-Pierre Melville (1969)

L’armée des ombres, Jean-Pierre Melville, 1969 – Un film sans victoire, sombre et amer, à la photographie grise et au dénouement terriblement cruel avec ses personnages, surtout avec Mathilde, véritable incarnation de la volonté humaine au service de la Résistance. Un film qui se refuse de conclure sur une note d’espoir car il veut cerner jusqu’au bout toute la souffrance que représente le sacrifice de sa vie au service d’une cause juste. Un film qui confronte des hommes à une force qui les fait progressivement disparaître sans qu’ils puissent s’autoriser la moindre faiblesse. Un film où la douleur est intérieure… Merci à Joseph Beauregard pour ce texte.

Synopsis : Octobre 1942. Philippe Gerbier, ingénieur des Ponts et Chaussées, est un résistant de la première heure. Dénoncé, il se retrouve enfermé dans un camp français. Il parvient à prendre la fuite durant son transfert au siège de la Gestapo à Paris et s’empresse de rejoindre les membres de son réseau à Marseille. Avec deux camarades, Félix et «Le Masque», Gerbier est chargé d’exécuter le jeune Dounat, responsable de son arrestation. Parallèlement, Jean-François, un ami de régiment, entre dans la Résistance. Chargé pour sa première mission de livrer un poste émetteur à une certaine Mathilde, il en profite pour aller rendre visite à son demi-frère, Luc Jardie, un grand bourgeois qui se tient à l’écart des événements… la critique de ce film datée  du 3 décembre 2016 par Jacques Morice est disponible sur telerama.fr/cinema

Réalisé par Jean-Pierre Melville (1969)

Avec Lino Ventura (Philippe Gerbier) , Marco Perrin , Alain Mottet Voir la distribution

1969 L’armée des ombres – Trailer – YouTube


Vous aimerez aussi...