« Le 13e choc » de Dominique Dayau

Parution du livre le 2 mars 2017 – « Lucienne Berrichon, 65 ans, avait été bombardée secrétaire de direction et elle devait bicher, vu qu’à la belle époque, elle n’avait pas dépassé le grade d’adjoint administratif 1ère classe.

Lulu était affublée de deux sobriquets. Le premier, adorable, faisait référence à sa coiffure, la Souris à chignon, le second plus méchant, Miss Braguette, était utilisé par les mauvaises langues qui insinuaient que l’agilité de ses doigts ne concernait pas uniquement son pianotage énergique sur sa machine à écrire. »

Cynique et drôle, le 13e choc est le premier volet d’une trilogie de polars axés sur le terrorisme et le crime organisé, où les seniors ont le beau rôle.

Né en 1958 et Arcachonnais pur jus, Dominique Dayau poursuit des études scientifiques à l’Université de Bordeaux I. Au travers de ses lectures et de séances cinématographiques, il côtoie l’univers du polar et rêve d’affronter la pègre en suivant la piste du crime. Commandant à la Police Judiciaire, il puise dans le fait divers et l’observation de ses semblables l’inspiration nécessaire à sa seconde activité : l’écriture. L’amour de la langue française, des jargons, l’étude sociologique ou psychologique de personnages, l’humour noir le poussent depuis une dizaine d’années déjà à commettre des ouvrages.

 Fables, poésies, piécettes, essais, nouvelles ou romans encombrent ses tiroirs. Parfois, quelques manuscrits sortent de l’ombre…


Vous aimerez aussi...