« Vague de chaleur, vague de crimes »

Illustration : Le Petit Journal du 13 août 1911 – source : RetroNews BnF

QUAND IL FAIT CHAUD, L’HOMME PERD SON SANG FROID ET EST CAPABLE DES PIRES ATROCITÉS. C’EST CE QU’AFFIRME LE CHRONIQUEUR MAURICE DE WALEFFE DANS LE SIÈCLE EN 1921, ALORS QU’UNE CHALEUR SANS PRÉCÉDENT S’ABAT SUR LA FRANCE.

Juillet 1921. Une intense vague de chaleur déferle sur l’Europe et les États-Unis. « Ah… Chaleur !… « , se lamente-t-on en France, qui connaît « le semestre le plus sec qui ait jamais été enregistré depuis que la météorologie existe« . Plusieurs morts sont à déplorer à Paris, la revue du 14 juillet est annulée …

Pour en savoir plus lire le billet publié le 15 juin 2017 sur le site Retronews


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *