Affaire Grégory : qui est Murielle Bolle, témoin-clé mis en examen trente-deux ans après les faits ?

Murielle Bolle, belle-sœur de Bernard Laroche et témoin-clé dans l’affaire Grégory, en 1985. (MAXPPP)

“Son visage poupin encadré par une chevelure flamboyante est comme figé dans le temps. Depuis une dizaine de jours et des rumeurs d’interpellation, les photos de Murielle Bolle resurgissent dans les médias. Ces clichés sont d’une autre époque, celle des années 1980, puis du début des années 1990. Ce saut dans le passé a commencé le 14 juin, le jour où trois personnes de la famille de Grégory Villemin, retrouvé mort à 4 ans pieds et poings liés dans une rivière des Vosges, ont été placées en garde à vue. Un rebondissement dans cette affaire qui a commencé le 16 octobre 1984.

Finalement, Murielle Bolle a été interpellée, mercredi 28 juin, à son domicile de Granges-sur-Vologne (Vosges). Elle a été entendue dans des locaux de la gendarmerie à Saint-Etienne-lès-Remiremont pour “complicité d’assassinat” du petit Grégory. Au terme de sa garde à vue, jeudi, elle a été transférée à Dijon (Côte-d’Or) pour être présentée à la juge chargée du dossier. Mais un malaise peu après son arrivée a retardé son audition. “C’est une épreuve difficile à supporter nerveusement, qui génère du stress. Elle est dans un état de fatigue, d’énervement, elle a donc sûrement fait une crise d’angoisse”, précise à franceinfo son avocat, Jean-Paul Teissonnière. A l’issue de son audition, elle a été mise en examen pour “enlèvement de mineur de 15 ans suivi de mort” et placée en détention provisoire…” Pour en savoir plus lire le billet de  Violaine Jaussent  sur France tv info.


Vous aimerez aussi...