Une conférence donnée en avril 2017 par l’historien Denis Peschanski sur les Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale

Une conférence donnée en avril 2017 par l’historien Denis Peschanski sur les Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale. A l’invitation de l’Observatoire de l’Enfermement des Étrangers. A la suite, celle de Laurent El Ghozi, président de la FNASSAT.

Denis Peschanski, historien – YouTube

Parution du livre le 19 novembre 2015 – Plusieurs milliers de Tsiganes ont été internés en France entre 1940 et 1946 pour le seul fait qu’ils étaient nomades. Ils furent ainsi parmi les plus touchés par les mesures de contrôle et de coercition promulguées pendant la guerre. De la Troisième République finissante à la Libération, Denis Peschanski fait le point sur les conditions dramatiques dans lesquelles ces hommes, ces femmes et ces enfants ont vécu dans la France des années noires. A partir d’un dépouillement des archives françaises et allemandes, il met en lumière les principales structures de contrôles et d’exclusions installées par le régime de Vichy. Les stéréotypes négatifs (voleur, paresseux, mendiant, sale, asocial, amoral, primitif, etc.) s’ajoutant à un appareil législatif coercitif (carte anthropométrique, résidence forcée, surveillance administrative, etc.) ont grandement facilité les politiques d’internement de cette population nomade. L’étude de référence sur un drame oublié pendant des décennies.

Denis Peschanski, historien, est directeur de recherche au CNRS. Par ses nombreux ouvrages et ses films, il est devenu un spécialiste de renommée internationale sur la France des années noires.

  • Éditeur : CNRS
  • Collection : Biblis

Vous aimerez aussi...