« La Cense aux alouettes » (Marie-Paul Armand) – Un grand roman au féminin (A paraître le 24 août 2017)

Au début du XXe siècle, le portrait de deux paysannes du Nord, reflets fidèles d’une région où le bonheur se gagne à force de volonté.

Un grand roman au féminin.

A paraître le 24 août 2017 – Mélanie naît, quelques années avant 1900, dans une ferme – appelée cense – du nord de la France. Son destin semble tout tracé : elle sera fermière. Elle grandit en apprenant les travaux des champs, les soins aux animaux, la fierté du travail bien fait, et n’aime pas l’école qui l’arrache à cette nature qu’elle chérit tant.

En 1914, un mois avant son mariage, la guerre lui ravit son fiancé. Le temps des épreuves commence. Enceinte, elle doit affronter le mépris du village pour cette « fille mère ». Cédant à son père qui veut sauver l’honneur de sa famille, elle épouse un homme qu’elle n’aime pas.

Dès sa naissance, sa fille Pauline sera marquée par le drame de sa mère et subira les brutalités de son beau-père. Mais en héritant du caractère courageux des gens du Nord, Pauline réussit, à force de volonté,à trouver sa plénitude…

Marie-Paul Armand est née dans un petit village du Pas-de-Calais. Après des études universitaires à la faculté de Lille, elle enseigne les mathématiques pendant dix ans. Elle écrit ensuite des histoires pour enfants, puis paraît en 1985 son premier roman, La Poussière des corons (Prix Claude-Farrère), à la mémoire de son grand-père qui fut mineur. Le succès vient ensuite se confirmer de livre en livre, avec Le Vent de la haine (1987), Le Pain rouge (1989), les trois tomes de La Courée – La Courée, Louise et Benoît (de 1990 à 1992)-, La Maîtresse d’école (1995), La Cense aux alouettes (1997), Nouvelles du Nord (1998) et L’Enfance perdue (1999), Un bouquet de dentelle (2001), Au bonheur du matin (2003) et Le cri du Héron (2004). Marie-Paul Armand ne cesse de témoigner sa fidélité et son attachement pour sa région natale. Dans tous ses romans, elle décrit avec talent et générosité la vie des  » petites gens  » du Nord. Elle touche un public de lecteurs de plus en plus fidèles et enthousiastes. Elle est considérée comme l’un des meilleurs auteurs régionalistes actuels. Marie-Paul Armand vit toujours dans le Nord et se consacre aujourd’hui exclusivement à sa passion de l’écriture.

C’est avec le premier roman de Marie-Paul Armand que la collection Terres de France a été créée en 1985 avec La Poussière des corons.

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil