Frau Blumelein, matonne à la prison allemande du Cherche-Midi

Philippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant de la Revue Criminocorpus – CLAMOR

Nous continuons l’exploration du blog de notre ami Jacky Tronel sur le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crime (Un petit carnet d’informations très discret alimenté par un p’tit gars de l’Agenais pour le bonheur des belles et nobles dames lectrices du carnet crimino ,et, des non moins gentilshommes et damoiseaux lecteurs assidus du même carnet ) …

Aujourd’hui : Frau Blumelein, matonne à la prison allemande du Cherche-Midi – Photographie à la une, bande défilante : Façade de la prison militaire de Paris donnant sur le n° 38 de la rue du Cherche-Midi (VIe arrondissement), 1938. Cliché Roger-Viollet.

« En raison de l’offensive allemande sur Paris, Georges Mandel ordonne, le 10 juin 1940, le repli de la prison militaire de Paris au sud de la Loire. Entièrement vidée de ses occupants, la prison militaire du Cherche-Midi est abandonnée aux Allemands le 12 juin. Ils vont en prendre possession le 20 et en assurer le contrôle, seuls, jusqu’au 23 août 1944. Des milliers d’hommes et de femmes, résistants pour la plupart, vont connaître la rigueur de la détention sous commandement allemand. Les femmes détenues sont placées sous l’autorité d’une surveillante en chef connue sous le nom de Blumelein, ou Blümlein, à qui Agnès Humbert donne le titre de directrice. Elle fait l’objet des critiques les plus vives de la part des détenues. Le 6 septembre 1941, Jane Jeunet Darboy adresse une lettre de protestation au commandant de la prison… »

Pour en savoir plus lire le billet publié par  | dimanche 29 avril 2012 sur le site Prisons-cherche-midi

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel : Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *