“Les Bas-fonds” – Jean Renoir (1936)

C’est dans la friction entre le roman de Gorki et l’univers de Renoir que Les Bas-fonds trouve son chemin. Adapter un classique de la littérature russe aurait pu figer le film, mais Renoir sait faire sienne la philosophie de Pépel et nous offre une œuvre d’autant plus humaine qu’elle est imparfaite. Le dernier plan du film, évident hommage aux Temps modernes, montre d’ailleurs bien que Renoir s’affranchit du poids de Gorki. Il s’en affranchit tout en respectant profondément son univers. Les Bas-fonds est ce que toute adaptation devrait être : un objet hybride, surprenant, une rencontre insolite entre deux œuvres. Un film mal aimé de la filmographie de Renoir, peut-être parce que, tourné entre Partie de campagne et La Grande illusion, il paraît bien mineur en comparaison. [Olivier Bitoun] – Pour en savoir plus lire l’article sur Mon cinema à moi

Les Bas-Fonds – film 1936 – AlloCiné

Jean Gabin et Suzy Prim dans “Les bas-fonds” (de Jean Renoir, 1936 …