L’habillement du personnel de garde des centres de séjour surveillé et les insignes de grades

« Avec ce soleil d’enfer prédominant dans le Sud Ouest de la France, je me posais la question de parler dans notre billet d’été matinal du bronzage des midinettes à la peau brunie des années 70, du soleil soignant et réparateur des naturistes allemands du début du XXe siècle au soleil cancérigène de l’année 2017 … et puis finalement un léger sursaut professionnel m’a plongé à nouveau dans le blog du très sérieux Jacky Tronel, un jeune retraité svelte  originaire de Tours et … habitant dans le Bergeracois … »  Ph.P.

Photo : Vue d’ensemble du centre de séjour surveillé de Saint-Paul d’Eyjea ux (Haute-Vienne), montrant un garde armé, de dos, surveillant le camp depuis le mirador n° 3. Source : Rapport d’inspection du camp du 15 janvier 1942, A.N. F/7/15110.

Aujourd’hui : L’habillement du personnel de garde des centres de séjour surveillé et les insignes de grades

« Il y aurait le plus grand intérêt à donner une tenue à l’ensemble du personnel des camps. En effet, cette question de l’uniforme présente une importance capitale tant pour le moral du personnel que pour son autorité sur les internés et le maintien de la discipline dans le camp. » 

La circulaire n° 2010 du 15 décembre 1943 définit l’habillement du personnel des camps, les insignes de grades et attributs de service… »

Pour en savoir plus lire le billet publié par  | samedi 27 octobre 2012 sur le site Prisons-cherche-midi-

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps…

Jacky Tronel : attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *