Pierre Béteille, un magistrat sous surveillance…

Pierre Béteille est co-auteur avec Christiane Rimbaud, de l’ouvrage « Le procès de Riom », Plon, 1973.

Le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes …  continue cet été l’exploration du blog d’un ami de Criminocorpus, Jacky Tronel  (un jeune retraité natif de Tours) , habitant dans le Bergeracois, et,… par ailleurs directeur de la revue Secrets de Pays | Échos du Pays des Bastides (Lire dernièrement  un  très bel  article sur Les Bastides du Périgord)  

Aujourd’hui : Pierre Béteille, un magistrat sous surveillance… Texte à la une, bande défilante : Bien que non datée, cette fiche a vraisemblablement été rédigée au début de l’année 1943. Pierre Béteille, né le 29 février 1896, est alors âgé de 47 ans. De plus, la marque d’un tampon indique que la note a été « exploitée le 29 juillet 1943 ».

Une note de la direction centrale des Renseignements généraux sur Pierre Béteille confirme la participation du juge d’instruction à l’affaire du « complot de Je Suis Partout » ainsi que son implication dans l’arrestation du Comte Thierry de Ludre(abattu sommairement au cours du repli de la prison militaire de Paris, le 15 juin 1940). Ce que l’extrême droite a qualifié de « complot » semble bien avoir été initié par Georges Mandel, ministre de l’Intérieur, Roger Langeron, préfet de Police, Jacques Simon, directeur des renseignements généraux, Christian Louit, commissaire principal… et Pierre BéteilleLe passé de militant socialiste du jeune Béteille explique aussi les raisons de sa mise sous surveillance par le régime de Vichy et sa police nationale, alors dirigée par René Bousquet

Pour en savoir plus lire le billet de  | samedi 28 août 2010 sur le site de Prisons-cherche-midi

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel : Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *