La Guerre des Demoiselles, un conflit ariégeois peu connu

Photo la révolte des paysans : histoire-ariege.monsite-orange.fr

Depuis le Moyen-Age, le Couserans et les hautes vallées de l’Ariège, reculés, vivent en quasi autarcie. Ce qu’offre la forêt  assure la survie de la population qui la considère comme son bien propre. Ces montagnards ont des condition de vie de plus en plus rudes. Ils consomment leur propre produit. Ils vivent en autarcie dans des vallées cloisonnées où les moyens de communication sont difficiles. trés peu connaissent ce qui se passe à l’extérieur.

La rébellion est due au vote, le 27 mai 1827, d’une nouvelle réglementation du code forestier, qui sera appliquée à partir de 1829 qui impose : « une nouvelle réglementation de l’usage des forêts, en particulier concernant le ramassage du bois, les coupes et surtout le pâturage désormais mis en défens (interdit), le droit de marronnage, et les droits de chasse, de pêche et de cueillette ».

Les paysans des vallées de la Bellongue, de Bethmale, du Biros mais aussi de Massat, s’insurgent et « les Demoiselles » font leur apparition …

Pour en savoir plus lire le billet publié par Laurence Guerrey le 23 janvier 2015 sur le site Azinat

La guerre des demoiselles ; 1ère partie – Vidéo Ina.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *