L’affaire Victor Noir. Le pouvoir dans la tourmente

Parution du livre le 31 mai 2012 –  Préface de Jack Ralite – Quel destin que celui de Victor Noir ! Aujourd’hui, seuls les promeneurs du Père Lachaise connaissent son nom, surpris de rencontrer au détour de la 92ème division, un gisant grandeur nature, objet d’un véritable culte pour la virilité que la sculpture du bronze donne à voir. Et pourtant, qui sait que ce jeune journaliste de 21 ans a été tué le 10 janvier 1870 d’un coup de revolver par Pierre Bonaparte, cousin de Napoléon III ? Qui sait que de tous les départements français, des centaines de couronnes ont été envoyées à la mémoire de cet illustre inconnu ? Qui sait que ses funérailles ont réuni 200 000 Parisiens ce 12 janvier 1870, faisant craindre un coup d’Etat ?

Victor Noir est ainsi devenu le porte-drapeau de tous les opposants farouches au régime bonapartiste, de Jules Vallès à Louise Michel, en passant par Rochefort et Victor Hugo. Mais son histoire ne s’arrête pas à la chute de l’Empire. Son souvenir qui parcourt la Commune de Paris, reprend au moment du boulangisme, lorsque la République se sent en danger et craint un nouveau césarisme. Loin d’être de vieux souvenirs, les combats menés à cette époque sont toujours d’actualité. Par son destin tragique, son éternelle jeunesse et son engagement pour la République, Victor Noir reste encore aujourd’hui ce symbole de la lutte contre les pouvoirs autoritaires et liberticides.

Florence Braka, née en 1968 à Montpellier, dirige la Fédération Française des Agences de Presse. Diplômée en sciences politiques et passionnée d’histoire, elle mène en parallèle, à l’Université de Paris IV-Sorbonne, des recherches sur l’histoire politique du XIXème siècle. Elle prépare actuellement un doctorat sur la vie mouvementée du général Cluseret, personnalité singulière de la fin du XIXème siècle.

Éditeur Riveneuve

L’affaire Victor Noir – Vidéo Ina.fr

12 janvier 1870, funérailles de Victor Noir – Europe 1