Les Étés de la colère (Eric Le Nabour)

Parution du livre le 1er juin 2016 –  Juin 1940, en plein exode.  Après avoir causé accidentellement la mort d’un couple juif au volant de sa voiture, Cécile de Rohou, fille d’un notable de Rennes, recueille leur petit garçon, Samuel. L’enfant porte une clef autour du cou. Intriguée, Cécile décide de rechercher sa famille. Pour commencer, elle retourne sur les lieux de l’accident et découvre que si la mère de l’enfant est bien morte et enterrée, le père, quant à lui, a survécu, mais a disparu…

Ainsi commence la quête de Cécile. Arrêtée par la Gestapo, promise à la mort, elle sera sauvée in extremis par l’époux nazi d’une amie d’enfance. Confrontée de plein fouet à l’horreur de la guerre, à la peur, à la trahison, l’insouciante jeune femme d’autrefois n’aura qu’un seul but : sauver Samuel des persécutions…

Avec son art consommé du suspense, Eric Le Nabour nous plonge dans l’atmosphère étouffante de l’Occupation aux côtés d’une femme indomptable qui ne se résignera jamais face à la barbarie.

Né en 1960 à Caen, Eric Le Nabour a commencé à écrire dès l’enfance et publié son premier livre, Charles X, le dernier roi, à l’âge de dix-neuf ans.Diplômé et passionné d’histoire, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages – romans, biographies et récits – ainsi que de nombreux articles pour des revues (Historia, Chroniques de l’Histoire, Le Spectacle du monde).Chroniqueur au journal normand Liberté, il a également collaboré à l’émission « Les Voyageurs de l’Histoire » sur France 2 avec Alain Decaux et Jacques Martin.
Éditeur Calman Lévy

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search