1815, La Terreur Blanche (Pierre Triomphe)

Parution du livre le 22 juin 2017 – 1815. Napoléon ou Louis XVIII ? La lutte entre patriotes et royalistes et les changements de régime à Paris déclenchent dans le Sud une guerre civile et un déchaînement de violence contre-révolutionnaire, la Terreur blanche. Militaires, anciens jacobins ou impérialistes et protestants sont victimes d’exactions d’une rare cruauté, de meurtres, de profanations…

Cette montée aux extrêmes met en évidence les voies de la politisation des populations méridionales, leurs aspirations contradictoires et leurs relations à la centralisation. Elle éclaire tout particulièrement la mouvance royaliste, dont les dimensions réactionnaires, protestataires et les préoccupations sociales font songer aux populismes actuels. La guerre civile se prolonge par une bataille mémorielle qui dure tout au long du siècle. Remportée par les patriotes, elle donne naissance à la notion de Midi et au premier stéréotype du Méridional, sanguinaire et fanatique.

Pierre Triomphe nous livre ici une analyse novatrice de nombreuses sources nationales comme locales relatives aux événements de 1815 et propose au lecteur une vue d’ensemble de ce conflit qui a profondément marqué la vie politique du XIXe siècle.

Pierre Triomphe, agrégé et docteur en histoire, enseigne dans le secondaire à Montpellier et est chargé de cours à l’université de Nîmes. Il travaille sur l’histoire politique du XIXe siècle. Il a notamment publié L’Europe de François Guizot (Privat, 2002) et contribué à différents ouvrages collectifs comme le Dictionnaire historique de la contrerévolution dirigé par Jean-Clément Martin (Perrin, 2011) ou le Manuel de Capes/agrégation Citoyenneté, République, Démocratie en France, 1789-1899 dirigé par Louis Hincker (Atlande, 2014). Depuis plusieurs années, ses recherches portent principalement sur la Terreur blanche et la vie politique méridionale au XIXe siècle. Il a ainsi dirigé Politique et symbolique de la Restauration à la révolution nationale. Déclinaisons méridionales, numéro spécial des Annales du Midi (2012-4), ainsi que de nombreux articles, dont « Des bruits qui courent aux mots qui tuent. Rumeurs et violences dans le Gard en 1815 » (Revue d’histoire du XIXe siècle, 2008-1) ou « S’insurger ou convaincre. La contribution des sociétés secrètes royalistes à la politisation du Midi de la France (1799- 1832) » (Parlements. Revue d’histoire politique, 2011).

Préface de Patrick Cabanel

Editions Privat

 


Vous aimerez aussi...