La police parisienne du XVIIIe siècle

Vincent Milliot, «L’admirable police », Tenir Paris au siècle des Lumières

Dans l’embrasement des journées de juillet 1789, la police royale de Paris s’effondre aussi brutalement que l’Ancien Régime. Comment « l’admirable police » vantée par les visiteurs de la capitale française a-t-elle pu disparaître aussi rapidement alors que tous la disaient omnisciente grâce à une surveillance étroite de la population parisienne ? Plus encore, comment l’édifice policier de la Lieutenance générale, autant admiré que redouté, avait-il réussi à « tenir Paris » pendant plus d’un siècle ? Dans un pays où les relations entre la société et la police sont toujours empreintes de défiance, le « compromis de l’ordre » trouvé au XVIIIe siècle invite à une réflexion historique en profondeur. 

Pour en savoir plus lire « La police parisienne du XVIIIe siècle » par Catherine Denys sur le site en-attendant-nadeau

Vincent Milliot, « L’admirable police » : Tenir Paris au siècle des Lumières. Champ Vallon, coll. « Époques », 376 p


Vous aimerez aussi...