Jean Amourelle, condamné à la peine de mort pour trahison

Philippe Poisson, ancien formateur à l’A.P., gestionnaire du carnet Criminocorpus et Membre correspondant du Clamor

Après 15 mois de sommeil, Jacky Tronel réactive son blog « Histoire pénitentiaire et Justice militaire » avec la publication d’un article qui fait suite à la rencontre récente de Christian Demonchy, architecte du Centre de détention de Mauzac : Le nouveau centre de détention de Mauzac : « Club Med » ?

Le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes …  continue cet été l’exploration du blog d’un ami de Criminocorpus, Jacky Tronel  (un jeune retraité natif de Tours) , habitant dans le Bergeracois, et,… par ailleurs directeur de la revue Secrets de Pays | Échos du Pays des Bastides (Lire dernièrement  un  très bel  article sur Les Bastides du Périgord)  – Philippe Poisson.

Aujourd’hui : Jean Amourelle, condamné à la peine de mort pour trahison

Entrée du Tribunal militaire de Paris – Prison du Cherche Midi

Encarté à la SFIO depuis 1934, Jean Amourelle est qualifié par la presse de droite de « membre important et influent du parti socialiste », proche de Léon Blum. Le 26 juillet 1939, il fait l’objet d’un mandat de dépôt pour « infraction à la loi sur l’espionnage ». « Accusé d’avoir tenté d’entretenir des intelligences avec les agents d’une puissance étrangère pour leur procurer les moyens de commettre des hostilités contre la France », il est fusillé aux côtés de trois saboteurs, à l’aube du 22 juin 1940, sur le champ de tir de Verthamon, à Pessac. Amourelle est l’exemple même de l’antimilitariste militant positionné à l’extrême gauche ayant choisi la voie de la collaboration à des fins purement idéologiques …

Par  | samedi 15 mars 2014 – Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de Prisons-cherche-midi-mauzac

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel : Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46


Vous aimerez aussi...