Des fers à l’évasion. Les rebelles dans les prisons royales à l’époque moderne

Cartouche en prison – Collection Philippe Zoummeroff/Bibliothèque Criminocorpus.

À l’époque moderne, la rébellion est une catégorie juridique, qui recouvre à la fois le soulèvement en armes contre le monarque et la résistance à justice. Elle s’étend au cours du XVIIIe siècle pour recouvrir toute résistance à l’autorité. Il y a donc beaucoup de rebelles dans les prisons royales, tant dans les prisons ordinaires attachées à une juridiction que dans les prisons d’État comme la Bastille. Mais il existe aussi des prisonniers qui deviennent rebelles lors de leur séjour en prison, parce qu’ils refusent d’accepter leur détention. Les récits d’évasion d’anciens prisonniers deviennent même les symboles de la dénonciation de l’arbitraire royal …

Pour en savoir plus lire l’article publié par Marie Houllemare sur le site de la de la revue Criminocorpus

Marie Houllemare est agrégée d’histoire et maître de conférences en histoire moderne (Université d’Amiens / Institut Universitaire de France).



Citer ce billet
Philippe Poisson (2017, 6 août). Des fers à l’évasion. Les rebelles dans les prisons royales à l’époque moderne. Criminocorpus. Consulté le 29 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nddr

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search