Un héros sort de l’ombre : Charles N’Tchoréré, venu du Gabon …

Né à Libreville au Gabon le 15 novembre 1896 dans une famille de notables de l’Afrique équatoriale français, Charles N’Tchoréré s’engage dans un régiment de tirailleurs en 1916. Il est nommé sergent durant le conflit.

Adjudant en 1919, Charles N’Tchoréré entre à l’école d’officiers de Fréjus d’où il sort major en 1922. Il est d’abord engagé en Syrie où il est blessé puis au Soudan français. En 1933, promu capitaine, il commande l’école des enfants de troupe de Saint-Louis du Sénégal. La capitaine N’Tchoréré a été le premier officier africain à commander cet établissement fondée en février 1923 et qui a formé une génération de futurs soldats africains de l’armée française. En 1939, dès la déclaration de guerre, N’Tchoréré rejoint la métropole pour prendre le commandement d’une unité opérationnelle. En mai 1940, au moment de l’attaque allemande, le capitaine Charles N’Tchoréré commande la 5e compagnie du bataillon du 53e régiment d’infanterie coloniale mixte sénégalais, qui avait été dissous en 1919 et recréé en 1940. Début juin, devant l’avancée allemande, la 5e compagnie a ordre de constituer, dans le cadre d’une action d’ensemble du bataillon, un point d’appui dans le village d’Araines à une trentaine de kilomètres d’Amiens. Du 4 au 7 juin les assauts allemands sont repoussés. Le bataillon tente une retraite vers le sud tandis que la compagnie de N’Tchoréré contient les Allemands. Débordés, les survivants sont faits prisonniers. Alors qu’il demande aux Allemands à être traité – conformément aux conventions de Genève relatives aux prisonniers de guerre – en officier et non pas comme un homme de troupe, le capitaine Charles N’Tchoréré est abattu d’un coup de pistolet le 7 juin 1940.

Son histoire est emblématique des centaines de combattants africains, malgaches, antillais et même marocains qui ont été massacrés par les troupes allemandes en mai-juin 1940 sur tous les fronts.

Histoire racontée par Rokhaya DIALLO : Jeune journaliste née en 1978, elle entame sa carrière comme chroniqueuse radio et tv. On peut notamment l’entendre lors de la Matinale de Canal + et sur RTL. Elle a fondé les Indivisibles, association de lutte contre le racisme. Elle est aussi militante au sein de l’association Mix-Cité et du groupe ATTAC. Elle a récemment publié Racisme, mode d’emploi.

Pour lire la vidéo sur Serie freres d’armes

capitaine Charles N’Tchoréré (1896-1940) – Une autre histoire

Capitaine Charles N’Tchoréré, héros méconnu de la résistance : mort …