Les évadés de la prison de Beaune (1791-an V)

Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Les Archives municipales de Beaune conservent dans leurs fonds un dossier sur les évasions qui ont lieu dans les prisons de la ville de 1791 à l’an XII.

En 1791, une maison d’arrêt est aménagée dans le couvent des Cordeliers. Des procès-verbaux de fracture donnent les détails de ces actes bien réfléchis. Par exemple, le 19 prairal an II (7 juin 1794), le détenu Louis Dollate fait un trou dans le mur des latrines puis descend dans la cour à l’aide d’une couverture. Il se sert d’un échafaud placé contre le mur pour s’évader. Le 5 vendemiaire an IV (27 septembre 1795), Joseph Corbeil coupe une entretoise de sa cage à l’aide d’un instrument tranchant puis retire deux pierres du mur pour sortir dans la cour. Il enlevé une pierre de la voûte de la rivière d’où il s’enfuit…

Pour en savoir plus sur le site la prison de beaune – Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune 


Vous aimerez aussi...