« Des poètes derrière les barreaux : F. Villon, J. Genet, A. Sarrazin… »

Philippe Poisson, ancien formateur à l’A.P., gestionnaire du carnet Criminocorpus et membre correspondant du Clamor

Après 15 mois de sommeil, Jacky Tronel réactive son blog « Histoire pénitentiaire et Justice militaire » avec la publication d’un article qui fait suite à la rencontre récente de Christian Demonchy, architecte du Centre de détention de Mauzac : Le nouveau centre de détention de Mauzac : « Club Med » ?

Le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes …  continue cet été l’exploration du blog d’un ami de Criminocorpus, Jacky Tronel  (un jeune retraité natif de Tours) , habitant dans le Bergeracois, et,… par ailleurs directeur de la revue Secrets de Pays | Échos du Pays des Bastides (Lire dernièrement  un  très bel  article sur Les Bastides du Périgord)  . Jacky Tronel est également le fondateur des Éditions Secrets de Pays –  Poisson (Philippe)

Aujourd’hui : « Des poètes derrière les barreaux : F. Villon, J. Genet, A. Sarrazin… »

« Dire la prison. Comment la dire ? C’est une question de distance. De géographie. D’espace à occuper. Comment occuper la prison ? Comment s’en occuper ? Lui régler son compte ? La décrire, certes, mais de quelle manière ? La prison, dans son essence même, refuse l’objectivité. Que l’on y soit enfermé ou que l’on y travaille, ou bien que l’on observe l’immuabilité apparente de ses murailles de l’extérieur, elle oblige à prendre position. Objet de tous les fantasmes, elle permet toutes les dérives et bien des approximations. La pénétrer, y pénétrer, ne constitue pas le sésame indispensable pour prétendre en parler.

Alors, ne pas en parler. La penser. À partir de ce qu’elle nous accorde de ses histoires, de ses architectures et de ses règlements. Abandonner aux poètes le soin de la juger et de la décrire avec toute la mauvaise foi dont ils sont capables quand ils se mettent en peine (c’est bien le cas de le dire) de la vivre avant de l’incarcérer, la réduire en quelques phrases définitives.

Ceux-là se nomment François Villon, André Chénier, Arthur Rimbaud, Guillaume Apollinaire, Jean Genet, Albertine Sarrazin… »

Par  | dimanche 20 mai 2012 – Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de Prisons-cherche-midi

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel : Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46


Vous aimerez aussi...