Hôtel Lutétia – Un exil allemand à Paris

Parution du livre le 20 mai 2013 – De 1933 à 1939, l’hôtel Lutétia a été lieu d’accueil et de rencontre des émigrés allemands, le “Comité Lutétia” y tenait ses réunions. Des personnalités aussi différentes que Heinrich Mann et Klaus Mann, Lion Feuchtwanger, Arnold Zweig, Max Horkheimer, Willi Münzenberg, Walter Ulbricht et Willy Brandt s’y croisèrent. L’hôtel a été le théâtre de controverses et fractures : communistes, sociaux-démocrates et libéraux s’y affrontèrent vivement.

Les stratégies d’un “front-populaire” européen y furent élaborées. Des intellectuels allemands indépendants y débattirent d’une “autre” Allemagne. Bouleversés par la guerre d’Espagne, la terreur stalinienne et le nazisme allemand, ils y discutèrent d’un humanisme militant, d’un renouveau et des hommes politiques. De 1940 à 1944, le Lutétia devint le siège de l’Amiral Canaris et de ses services de contre-espionnage.

Après la libération de Paris, l’hôtel accueillit les rescapés des camps de concentration. À travers un pan oublié de l’histoire allemande, ce livre rigoureux éclaire aussi les tensions des relations culturelles franco-allemandes et aborde la question, toujours d’actualité, de la relation des intellectuels au pouvoir politique

Willi Jasper, né en 1945, est collaborateur de l’Institut d’histoire judéo-allemande “Salomon-Ludwig-Steinhein” de Duisburg. Il a publié, en 1992, une biographie de Heinrich Mann.


Vous aimerez aussi...