« Colonia Dignidad » : une secte dirigée par un ancien nazi pédophile, dans le Chili de Pinochet

Le film « Colonia » évoque l’existence de cette colonie allemande commandée par un pédophile et ancien SS qui a participé aux tortures du régime de Pinochet, au Chili.

Colonia Francais Film en Complet – YouTube

Trailer du film Colonia – Colonia Bande-annonce VF – AlloCiné

Archive : Une histoire sidérante, à peine croyable. Le film

  • Collection : MURDER BALLADS

En salle mercredi 20 juillet 2016, déterre le passé d’une secte dirigée par un ancien nazi pédophile, dans le Chili de Pinochet. En Allemagne, le film remue une histoire douloureuse.

Un gourou nazi et pédophile

Une photo de Paul Schaefer diffusée par la police chilienne. (HO / AFP)

Paul Schäefer, fondateur de la Colonia Dignidad (colonie de la dignité), a le CV du monstre. Né en 1921, dans l’ouest de l’Allemagne, il est brancardier SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu pasteur, il fuit son pays où il est accusé de pédophilie et s’installe au Chili en 1960. L’année suivante, il fonde, avec d’autres exilés allemands sa colonie, véritable enclave de 15 000 hectares où vivent environ 300 personnes, à 350 kilomètres au sud de Santiago.

Schäefer règne sur cette communauté en gourou. Il se fait appeller « l’oncle permanent » (Tio Permanente). Battus, drogués, les enfants sont violés par Paul Schäefer qui reçoit « chaque soir dans son lit un jeune garçon », écrit Le Figaro. Selon la justice chilienne, rappelle Le Monde, Paul Schäefer utilisait « la religion comme moyen de soumission »« le viol étant un instrument pour garantir la loyauté entre dominants et dominés au sein de la colonie »

Pour en savoir plus lire le billet publié par Gaël Cogné France Télévisions le 20 juillet 2016 sur le site Francetvinfo

Colonia Dignidad / Documentaire histoire Arte HD – YouTube

Parution du livre le 20 octobre 2016 – La colonie du Docteur Schaefer est un îlot de la vieille Europe, version aryenne, au pied de la Cordillère des Andes. Nous sommes en pleine campagne chilienne où cet ancien brancardier SS a constitué un « paradis » inexpugnable : barbelés, miradors, surveillance électronique, le lieu ressemble à un camp de concentration, en plus bucolique. L’ « expérience » dure depuis plus de quarante ans, depuis que Paul Schaefer et ses fidèles ont quitté une Allemagne ruinée par la guerre. Là, rarement le contrôle des êtres humains aura été poussé aussi loin sur terre : intimité réduite au minimum, contacts limités avec l’extérieur, travail obligatoire. Et gare au colon récalcitrant ! Aujourd’hui, le « gourou » est en fuite, plusieurs mandats d’arrêt sur le dos, dont un lancé par la France. Mais les siens résistent encore, et leurs soutiens sont puissants. La « Colonie Dignité » a en effet rendu des services : elle a servi de planque aux nazis ; elle a été une base arrière de la dictature où les militaires chiliens ont appris à torturer ; elle a fait du commerce, et même beaucoup d’argent ; c’est aussi parmi ses prairies rappelant la Bavière que le couple Pinochet aimait venir se détendre. Depuis 1997, la justice chilienne tente d’ajouter à cette ténébreuse histoire un dernier chapitre : Paul Schaefer est accusé de pédophilie. Plusieurs jeunes garçons chiliens, issus de milieux populaires, ont porté plainte pour abus sexuels après que l’un deux eut rompu le silence. A la manière d’un grand reportage, ce livre reconstitue une histoire au coeur de l’espionnage moderne au moment où les héritiers de l’ « abominable Docteur Schaefer » tentent de se refaire une virginité.

Frédéric Ploquin est journaliste à Marianne, spécialisé dans le banditisme et le renseignement.

Maria Poblete est une journaliste chilienne, est arrivée en France peu après le coup d’Etat de Pinochet

Éditeur : La mécanique générale

Collection : MURDER BALLADS


Vous aimerez aussi...