Dupin l’aîné

Parution de Michel Raséra, Dupin l’aîné. Un Nivernais au centre de la monarchie de Juillet, Précy-sous-Thil, Éditions de l’Armançon, 2011, 300 p.

ISBN 978-2-84479-157-3

Présentation de l’éditeur

La Nièvre a produit des présidents mais certains sont plus oubliés que d’autres. Le nom de Dupin se serait complètement évanoui, si ce n’étaient les caricatures de Daumier ainsi que les nombreux pamphlets dont les plus virulents sont certainement ceux de Claude Tillier, son compatriote de Clamecy.

Il mérite cependant plus : brillant avocat, il gagne quelques grands procès retentissants, notamment ceux des anciens maréchaux d’Empire. Attiré par la politique, il se hisse, au gré des vents et des marées, aux plus hautes instances de l’État : président de la Chambre des députés sous la Monarchie puis la République, il cumule dans le même temps la fonction de procureur près la Cour de cassation.
Au centre de la monarchie de Juillet, proche de Louis-Philippe, il fait profiter la Nièvre de son influence en facilitant son désenclavement. Mais dans les salons parisiens, on se gaussera de l’homme aux souliers ferrés du Morvan, Morvan sur lequel il écrit un ouvrage qui mérite d’être relu.
C’est ce parcours hors norme d’un Nivernais dans les temps troublés de la première moitié du XIXe siècle que Michel Raséra, ancien élu bourguignon, nivernais d’adoption, conseiller-maître à la Cour des comptes, s’attache à réhabiliter. Avec brio.

L’auteur

Nivernais d’adoption, ancien élu bourguignon, conseiller-maître à la Cour des comptes, actuellement en poste en Bretagne, Michel Raséra a écrit des ouvrages à caractère politique (La Démocratie locale, La Responsabilité du gestionnaire public local) avant d’évoquer magistralement la figure de Dupin l’aîné

Consulter la fiche de carrière du magistrat

Retrouver sur Criminocorpus les références bibliographiques relatives à Dupin l’aîné