La violence des Chemises noires italiennes vue de Bretagne en 1922

Mussolini et ses Chemises noires en 1922. Collection particulière.

La période de l’entre-deux-guerres est marquée par la montée des totalitarismes en Europe. Les programmes scolaires accordent une place importante à cette thématique et mettent très largement en évidence la violence avec laquelle certains groupuscules imposent leurs convictions, comme les Chemises brunes en Allemagne, ou les Chemises noires en Italie. Ces noms, tristement gravés dans la mémoire collective, ne sont pas ignorés par les contemporains. Et pour cause, la presse de l’époque dénonce régulièrement les excès dont ils font preuve. En témoigne cet article publié dans L’Ouest-Eclair, le 2 novembre 1922, et dont le titre ne laisse aucun doute sur son contenu : « M. Mussolini gronde et les chemises noires cassent des vitres »1

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yves-Marie EVANNO sur le site En envor.

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...