L’affaire Brierre, un crime insensé à la Belle Epoque

L’incroyable histoire d’un drame, survenu en 1901 dans un petit village d’Eure-et-Loire. Une affaire dont on a parlé dans le monde entier pendant près de dix ans ! Dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 avril 1901, une ferme du petit village de Corancez, situé à quelques kilomètres de Chartres, est le théâtre d’un crime abominable : Les cinq enfants d’un cultivateur, quatre filles et un garçon, âgés de 4 à 15 ans, ont été littéralement massacrés.  Leur père Edouard Brierre, qui les élevait seul depuis la mort de sa femme, est retrouvé, lui, à quelques mètres de la ferme. Il a reçu plusieurs coups de couteau. C’est un voisin, alerté par ses appels au secours, qui l’a trouvé, agonisant au bord de la route, vers 3h du matin. L’affaire fait la une de la presse nationale, qui envoie sur place ses meilleurs reporters. Très vite, un coup de théâtre survient : Le juge chargé de l’enquête fait arrêter le père, qu’il accuse d’être l’auteur de la tuerie. Son mobile ? La fille de ses voisins, qu’il poursuivait de ses assiduités, lui aurait refusé le mariage à cause de la présence des cinq enfants ! …

Invité de l’émission RTL de Jacques Pradel du 3 avril 2015 : Alain Denizet, historien. Auteur du livre  L’affaire Brierre, un crime insensé à la Belle Epoque. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cet auteur et son ouvrage sur le site alaindenizet.free.fr .

Pour en savoir plus sur le site Rtl.

Crédits : Photographie de Louis Edouard Brierre prise par Bertillon à Paris en février 1902. Archives de la Préfecture de Police de Paris, yb 14.Carte postale de la ferme de Brierre (collection personnelle)

L’affaire Brierre (l’odieux assassinat de cinq enfants dont leur père sera accusé) défraya la chronique au début du 20e siècle, époque où la presse écrite était le seul média.

A travers cette affaire judiciaire, Alain Denizet nous fait entrer de plain-pied dans la vie quotidienne d’un village de l’Eure-et-Loir à l’orée du 20e siècle, par les archives et les articles de presse. Mais la vision est aussi « nationale » : l’auteur relate la naissance du « journaliste enquêteur » : en suivant l’ingérence de la presse tout au long du processus judiciaire, il nous fait découvrir aussi l’évolution de l’opinion publique. Après un procès à charge, cette affaire connut un rebondissement inattendu : la grâce partielle du condamné par Emile Loubet réveilla l’hostilité des antidreyfusards !

La presse internationale, de l’Espagne à l’Australie en passant par la Russie et les Etats Unis se fera l’écho de cette affaire jusqu’en 1910.

Cet ouvrage a reçu le prix du manuscrit de la Beauce et du Dunois 2014 et l’historien Alain Corbin l’a préfacé.

« L’affaire Brierre » a également reçu le Prix Emile Guillaumin 2016.

 

L’auteur : Alain Denizet est professeur agrégé d’histoire et enseigne au collège de Bû (28). Très impliqué dans l’histoire de sa région, il a publié divers articles mais surtout deux ouvrages : Au cœur de la Beauce, enquête sur un paysan sans histoire 1798-1854 (Centrelivres 2007) et En Beauce et Perche, nos ancêtres dans tous leurs états. Histoires de l’almanach Le Messager de la Beauce et du Perche (CPE 2012).
Il signe avec L’affaire Brierre un livre d’historien qui nous fait entrer de plain-pied dans la vie d’un village à l’orée du 20e siècle, nous donnant ainsi un éclairage singulier sur ces années que nous avons coutume d’appeler la Belle Epoque…

« L’AFFAIRE BRIERRE » Un crime insensé à la Belle Epoque
de Alain Denizet – Préface de l’historien Alain Corbin

Editions de La Bisquine

 


Vous aimerez aussi...