Chili : le 11 septembre 1973 débutait la dictature Pinochet

Erro. Allende Topino Lebrun. 1974.
Le critique d’art Alain Jouffroy avait demandé à des artistes contemporains de rendre hommage à un tableau de François Topino Lebrun (élève de David) : la mort de Caius Gracchus (1798). Erro décida alors d’évoquer l’assassinat d’Allende.

le 11 septembre 1973, un coup d’État militaire renverse le régime du président socialiste Salvador Allende, élu démocratiquement trois ans plus tôt. Dès les premières heures de la journée, le palais présidentiel de la Moneda est assiégé. Sous les bombes, retranché dans le bâtiment, le chef de l’État fait évacuer son personnel et sa famille. Mais lui refuse de quitter le pouvoir. Fusil à la main, il prononce même une allocution à la radio dans laquelle il affirme ne pas vouloir démissionner. Mais en fin de journée, resté seul au palais, il finit par se suicider avec une arme que lui aurait offert Fidel Castro.

La junte militaire proclame alors l’état de siège. Le couvre-feu est instauré. Le chef de l’armée de terre, Augusto Pinochet, s’installe à la tête du pays. Il y restera dix-sept ans. La dictature militaire est marquée les arrestations, les tortures et les disparitions de dissidents.

En 1998, Pinochet est arrêté à Londres après une plainte internationale pour génocide. Il meurt pourtant huit ans plus tard sans avoir été jugé.

 Lauriane Dervault et Loïc Farge sur Rtl.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *