Mathilde, résistante et traître au parti

Devant le siège du Parti Communiste Français en 1946 © Getty / Keystone-France / Contributeur

1942 : une jeune résistante communiste disparaît… Son histoire singulière nous fait plonger dans un des secrets les mieux gardés du Parti communiste français…

Ce crime comme c’est encore hélas souvent le cas, aurait pu rester pour toujours inexpliqué : un corps de femme, abattue d’une balle, retrouvé en pleine forêt de Rambouillet, sans aucun signe permettant de l’identifierC’était en octobre 1942.Il faudra attendre plus de 60 ans pour que deux historiens obstinés redonnent à cette femme son nom.Et fassent le lien avec une autre énigme : celle de la disparition en 1942 d’une jeune résistante communiste, Mathilde Dardant, fidèle agent de liaison de Jacques Duclos et Benoît Frachon, deux figures du Parti communiste clandestin sous l’Occupation. Pour sa famille, Mathilde ne pouvait être tombée que sous les balles des nazis…

L’invité de Stéphanie Duncan est Franck Liaigre, historien, auteur de la fiction avec Jean-Marc Berlière.

AUTANT EN EMPORTE L’HISTOIRE le dimanche 10 septembre 2017 par Stéphanie Duncan

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de France inter


Vous aimerez aussi...