Les graffiti du camp de Drancy – Des noms sur des murs

Parution du livre le 9 janvier 2014 – Après l’exposition « Des noms sur des murs. Les graffiti du camp de Drancy », le Département de la Seine-Saint-Denis a souhaité prolonger son engagement par la publication d’un ouvrage à la fois ambitieux et exhaustif. Outre les 76 carreaux de plâtre avec graffiti découverts en 2009, il a semblé important de présenter l’ensemble des graffiti connus du camp de Drancy. Encore conservés au sein de la cité de la Muette ou seulement connus par des photographies prises après-guerre, ces graffiti sont tous ici réunis et, dans la mesure du possible, documentés.

Grâce aux archives du Mémorial de la Shoah et celles du Service historique de la Défense, l’ensemble des informations collectées sur les auteurs de ces graffiti a été rassemblé dans cet ouvrage. Enfants, femmes et hommes seuls, familles, tous ont voulu laisser une trace personnelle, leur nom, un poème, un dessin « pour mémoire ». A travers leurs parcours particuliers et souvent exemplaires, c’est la singularité mais aussi la diversité des 63000 victimes déportées depuis le camp de Drancy qui sont ici restituées, à rebours du projet nazi qui voulait leur extermination et l’oubli même de leur existence.

Benoît Pouvreau Denis Peschanski Thierry ZimmerMélanie CurdyJean-Bernard Vialles (Photographe)

Graffiti à Drancy, photo Henning Fauser

 

Des graffitis gravés ou écrits par les juifs internés à la Cité de la Muette à Drancy (Seine-Saint-Denis) avant leur déportation vers les camps de concentration ont été exposés pour la première fois lundi au public, au Mémorial de la Shoah à Paris. afp.com/Jacques Demartho

Graffiti de Manes Band (1922- Auschwitz, 1942), plus ancien graffiti recensé au camp de Drancy, [i]nterné le 21/8/41, matricule 555.


Vous aimerez aussi...