Ma vie de brigand (Carmine Crocco)

Parution du livre en septembre 2016Carmine Crocco, né dans une famille de petits paysans du Midi de l’Italie, devint, entre 1861 et 1864, le « général des brigands » du Mezzogiorno. S’opposant aux forces libérales engagées dans l’unité du pays sans jamais abandonner ses activités de brigandage, il sema le feu et la désolation avant de se constituer prisonnier. Condamné à la perpétuité, il écrivit son autobiographie depuis sa cellule de bagne.

Ces pages, retraçant selon lui la voie du crime, dépeignent un homme issu d’une terre déshéritée, porté par une rage et une ambition gigantesques. Tour à tour matois, sincère, séduisant, cynique ou repoussant, Carmine Crocco se livre à l’édification d’un étrange autoportrait, méditatif ou arrogant, pour planter au bout du compte la figure protéiforme d’un homme de peu en quête de grandiose.

Que le Risorgimento ait été une œuvre d’unification ou la conquête du Sud par le Nord, l’Italie vacille encore aujourd’hui au souvenir de ces jours terribles, dont Crocco cristallise toutes les contradictions.

Traduit de l’italien par Laura Brignon. Préface de Pierre-Yves Manchon.

Ma vie de brigand, présentation en images on Vimeo

Éditions Anacharsis | Ma vie de brigand

L’histoire de Carmine Crocco, Robin des bois italien et ultra-violent …

 


Vous aimerez aussi...