“Voici le temps des assassins” – Julien Duvivier (1956)

“Dans Voici le temps des assassins, le personnage de Chatelin est l’occasion d’une grande composition pour Gabin, parfait en grand chef, permettant à Duvivier de donner à son film une épaisseur réaliste, dans laquelle il l’installe dès les scènes d’ouverture, où la caméra se déplace avec fluidité en accompagnant Gabin dans son travail (ouverture du restaurant, marché aux Halles, préparation des plats) tout en exposant les personnages et les situations. Danièle Delorme, pour sa part, est étonnante dans un rôle monstrueux à l’opposé des « femmes fatales » du cinéma français, et parvient à humaniser Catherine par des touches de souffrance, voire de dégoût d’elle-même. Le reste de la distribution est d’une grande cohérence prouvant que, sur le plan de la direction d’acteurs également, Duvivier est ici dans sa meilleure forme. [Julien Duvivier « Le mal aimant du cinéma français » Vol 2 : 1940 – 1967 –  Eric Bonnefille – Ed. L’Harmattan – 2002]…”

Pour en savoir plus sur le site de Mon cinéma a moi.blog


Vous aimerez aussi...