Yin et le dragon, la guerre sino-japonaise à portée des enfants

Comment raconter à des enfants une abomination telle que l’attaque de Shanghai par les Japonais en 1937 ? C’est le pari qu’ont relevé Richard Marazano et Xu Yao avec ce très bel album.

Si les albums de bande dessinée historique sortent en nombre, très peu peuvent être mis dans les mains d’enfants d’une dizaine d’années. Dans Yin et le dragon, Richard Marazano et Xu Yao se sont attaqués à un gros morceau : la prise de Shanghai par l’armée japonaise entre août et novembre 1937, terrifiante bataille urbaine que certains ont surnommée la Stalingrad asiatique. Dans cette phase de la conquête de la Chine continentale, l’armée japonaise a fait preuve d’une sauvagerie et d’une cruauté rarement vues dans l’Histoire de la guerre. Massacres de civils, exécutions, tortures, mise en esclavage de femme ont rythmé l’avancée des soldats et horrifié les quelques correspondants de presse ou diplomates en poste en Chine…

Pour en savoir plus lire le billet publié par  STÉPHANE DUBREIL le 18 septembre 2017 sur le site Casesd’histoire.com

Stéphane Dubreil : historien de formation. Iconographe pour le magazine Science et vie/Guerres et histoire depuis la création du magazine. Il y tient une chronique sur la bande dessinée et la guerre. Membre de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD).

 


Vous aimerez aussi...