Prisonniers de guerre (PG) de la République démocratique du Vietnam (RDV), capturés en Indochine entre 1945 et 1954

Prisonniers français après la chute de Dien Bien Phu

Document pour enrichir les rubriques :

CAPTIVITÉ / ÉVASIONS /TÉMOIGNAGES

La plupart des prisonniers de guerre (PG) de la République démocratique du Vietnam (RDV), capturés en Indochine entre 1945 et 1954, l’ont été entre les batailles de la RC4 (octobre 1950) et de Diên Biên Phu (mars-mai 1954).

Les survivants sont majoritairement libérés à l’été 1954, malades et amaigris. Par ailleurs, près de 4 000 PG européens et africains ont été relâchés de manière anticipée au cours du conflit. Dans les camps improvisés par la RDV, débordée par le nombre, ils sont soumis à un régime alimentaire et sanitaire qui, s’il est proche de celui des populations vietnamiennes les entourant, fait des ravages dans leurs rangs européens ou africains, tout particulièrement dans les camps de sous-officiers et hommes de troupe.

Mais l’affreux rythme des morts n’est pas le seul choc qui les attend en captivité. « Celui-ci découle [d’abord] de l’humiliation, appartenant à une armée forte, de se voir vaincu par un peuple réputé faible, du passage physique dans un milieu humain et matériel totalement différent, comportant le retour à la vie primitive au sein de la forêt tonkinoise, de la surprise d’être traités dès l’abord en «amis» et non en ennemis, de la disparition des grades et des galons, supports de la confiance en soi », résume le colonel Bruge… Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site Chemins de mémoire

Un témoignage sur la captivité d’un ancien officier en Indochine :

Ce dimanche, Wilsdorf et Krampon reçoivent le Colonel Luciani (ancien du 1er BEP) pour évoquer avec lui une des pages les plus tragiques de la guerre d’Indochine : Les camps du Viet Minh. Pour en savoir plus sur Youtube

Les avis exprimés n’engagent que l’auteur (les auteurs) et ne sauraient être considérés comme constituant une prise de position officielle du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des 

Le colonel Jean Luciani est une figure légendaire des parachutistes de la Légion étrangère. Grand Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur de l’Ordre Nationale du Mérite, dix fois cités au feu, quatre fois blessés à Dien Bien Phu, il est aujourd’hui secrétaire général de l’Association Nationale des Anciens Prisonniers d’Indochine (ANAPI). Un livre d’entretiens avec le général Philippe de Maleissye sur ses combats en Indochine vient de paraître chez Indo-Editions sous le titre Qui es-tu ? Ou vas-tu ? La plupart des citations que nous rapportons ici en sont issues mais aussi de l’album Force et Honneur paru en 2010 chez Les Amis du livre européen. Pour en savoir plus sur .Anai-asso.org/NET/document/portraitsdindochine


Vous aimerez aussi...