Gueule de fer, gueule d’enfer (Pierre Hanot)

“A lire absolument, à posséder car cet objet-livre mérite une belle place dans votre bibliothèque. Pour les amoureux d’art, d’Humain, de littérature et de sports.” Merci Frédéric Vignale, Gueule de Fer de Pierre Hanot en librairie le 28 septembre.”

Parution du livre le 28 septembre 2017 – “Livre après livre, cela ne se dément pas, Pierre Hanot a un putain de style ! Cet écrivain musicien, expérimentateur touche-à-tout écrit avec une gouaille inimitable, on se délecte de ses expressions, de sa patte, de ses tournures jubilatoires, de cet amour des mots qui claquent et qui donnent (toujours) du sens.

Finalement il pourrait raconter n’importe quelle histoire que ça le ferait quand même, qu’on serait captivé jusqu’au bout, Hanot est le dernier stylisticien français, il écrit comme personne et c’est bien la plus belle chose qu’on puisse dire à propre du travail d’un homme de Lettres. Sauf que là, pour le coup, Pierre Hanot a trouvé un bien beau sujet, historique, original dans lequel Pierrot s’est glissé avec la bonne distance proximité. Hanot est devenu l’hagiographe romanesque d’Eugène Criqui et c’est juste une réussite totale, vintage et intemporelle à la fois, un très bon livre qui ferait un grand film !

Eugène Criqui a existé dans la vraie vie et il a eu un parcours peu commun. Mobilisé en 1914, il a été défiguré en 1915 à cause d’une balle explosive.

Cette destruction de la face n’a pas altéré son mental et son envie d’être un champion de boxe, le phoenix Criqui a eu une renaissance et il est devenu champion du monde en 1923 après une greffe d’une plaque de fer dans le bas du visage pour consolider sa mâchoire…”

Éditeur Manufacture De Livres 

Collection Document

Pour en savoir plus lire le billet publié par  FRÉDÉRIC VIGNALE sur le site de le mague.net


Vous aimerez aussi...