La douloureuse intégration des Polonais en France

Illustration : La Presse du 4 novembre 1927 – Source : BnF RetroNews

DANS LES ANNÉES 1920, L’IMMIGRATION POLONAISE, COORDONNÉE PAR LES COMPAGNIES MINIÈRES POUR LA RECONSTRUCTION DU PAYS, N’A PAS BONNE PRESSE EN FRANCE.

Durant l’entre-deux-guerres, les Polonais sont venus massivement travailler dans les mines du Nord : ils sont plus de 500 000 à émigrer en France, dont près de la moitié dans le Nord-Pas-de-Calais. C’est la plus forte immigration dans l’hexagone, après l’immigration italienne (voir notre article).

Recrutés notamment par les compagnies minières pour participer à la reconstruction du pays, les travailleurs polonais ne sont pourtant pas vus d’un bon œil : incompris, régulièrement vilipendés, ils sont considérés  comme les principaux responsables de la baisse des salaires, et sont accusés d’être des bandits et des agents de propagande du bolchevisme…

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site Retronews


Vous aimerez aussi...