14 Juillet 1944. Bal tragique à la Santé : 34 morts

Cet article est extrait d’une étude plus ample (chronologiquement) portant sur l’histoire de la prison de la Santé pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a commencé d’être écrit au printemps 2005 – Je m’interrogeais alors sur son titre. « Bal tragique à la Santé » me vint à l’esprit. Le lecteur informé le rapprochera de celui qui valut à L’Hebdo Hara-Kiri d’être rebaptisé Charlie Hebdo, J’avais pensé d’abord à « 14 juillet tragique à la Santé : 34 morts ». D’autres y avaient songé avant moi. Et puis, le fameux titre de L’Hebdo Hara-Kiri me trottait dans la tête. Faisant mon petit bonhomme de chemin parmi les quelques sources de première main dont je disposais alors sur cet événement, je me suis aperçu que mon imaginaire (mon intuition ?) avait anticipé sur l’incroyable réalité : dans la nuit du 14 juillet 1944, il y a bien eu un bal à la Santé, improvisé sur les cours de promenade par des détenus de droit commun qui venaient de tout saccager dans la prison, bal qui devait se terminer aux premières lueurs de l’aube du terrible lendemain, un peu avant que la Milice accomplît sa besogne exterminatrice…

Lire la suite de cet article de Christian Carlier sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...