Complaintes criminelles

Complainte
Les chauffeurs de la Drôme

Portraits d’accusés et figures de criminels en musique, les complaintes criminelles ont pendant des décennies résonné dans les rues et les campagnes françaises.  Rares et parfois complexes les sources ont fait l’objet d’un long et patient travail de recherche mené par Jean-François Heintzen qui a confié au CLAMOR la mise à disposition en ligne et la valorisation de cette  extraordinaire base de données.

Celle-ci  comporte plus de 800 complaintes relatives à plus de 400 faits divers datés et localisés.

complainte
Le crime de Jully

Le corpus est constitué des complaintes et chansons en langue française traitant de faits divers criminels avérés, commis sur le territoire français métropolitain de 1869 (Affaire Troppmann, ou « le Crime de Pantin ») à la Seconde Guerre mondiale. La base permettra notamment de rechercher les complaintes par timbre, par faits divers ou par type de crime (crapuleux, de guerre, passionnel, homicide involontaire, etc.).

La mise en ligne est en cours et est coordonnée par Sophie Victorien. La base sera accessible fin 2017.

A propos des complaintes criminelles, lire dans le dossier Musique et justice sur Criminocorpus, l’article de Jean- François « Maxou » Heintzen « Le canard était toujours vivant ! De Troppmann à Weidmann, la fin des complaintes criminelles, 1870-1939 ».


Illustrations :
– Les chauffeurs de la Drôme
550 × 430 mm, in-plano, 2 p., « le Chansonnier Guillotin » [éd.], Lyon.
Collection particulière

– Le crime de Jully
385 × 600 mm, in-plano, 2 p., J. Ferrand [éd.], Paris.
Collection particulière


Vous aimerez aussi...