Surpopulation carcérale : “J’en suis à souhaiter que la Cour européenne des droits de l’homme condamne la France”

Invitée de france info mardi, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, rappelle que “ça fait dix ans, quinze ans que tout le monde lance ce cri d’alarme, que les gouvernements successifs ne l’entendent pas”. 

C’est une première en France, quatre détenus de la maison d’arrêt de Nîmes (Gard) assignent l’État devant la justice pour “mise en danger d’autrui”. Dans cette maison d’arrêt, on compte 460 détenus pour 192 places.

“Je dois dire qu’on ne sait plus comment faire pour dénoncer cette surpopulation carcérale”, a déclaré, impuissante, mardi 26 septembre sur franceinfo, Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté. “Dans la plupart des maisons d’arrêt, on a 4 détenus dans une cellule de 9 m². A la maison d’arrêt de Nice, on a 5 femmes dans une cellule de 11 m²”…

France info Radio France Mis à jour le 26/09/2017 | 11:56 publié le 26/09/2017 sur France tv info.fr

Vous aimerez aussi...