« Fureur et cruauté des capitaines en mer » – Lire ou relire l’ouvrage de Pierre Prétou et Denis Roland (dir.)

Parution du livre le 9 novembre 2012 – Vent debout, les capitaines en mer animent un imaginaire endiablé du gouvernement des hommes. À bord, les fureurs maritimes inspirent cette idée selon laquelle la conduite des navires inclinerait à la vindicte débridée, voire à la personnalisation excessive d’un pouvoir exorbitant. Toutefois, la fermeté des moyens employés entraîne aussi avec elle l’exploit naval, le défi humain ou la refondation d’une société nouvelle. La sévérité des officiers envers les équipages suscite donc une réception inquiète, tantôt sublime, tantôt submergée de fureur et de cruauté. S’agit-il de pures représentations ? Dans la réalité des navigations, ces considérations semblent en effet n’être qu’une écume de la vie des gens de mer, pour ne pas dire une chimère de continentaux. D’obsédants fantasmes cernent pourtant les navires de toutes parts. Écartelés entre la tyrannie confinée et la liberté du large, ne sommes-nous pas tous des passagers de la Bounty, du Pequod ou du Nautilus ?  De l’Antiquité à nos jours, de telles images ont leur histoire. Elles éprouvent notre conscience politique dans les périphéries aquatiques, faisant de l’Océan un lieu où gît l’un des fondements les moins étudié de la pensée politique occidentale.

Cet ouvrage – associant arts, littérature, histoire et philosophie – entreprend d’en restituer le périple historique, avant de le confronter à des études de cas. Une fois rassemblées, les figures du commandement maritime, arrachées au gros temps, puis déformées par un légendaire flottant, participent, toutes ensembles, à une éducation du bien et du mal trempée dans la houle.

Pierre Prétou est agrégé d’histoire, certifié en sciences criminelles et maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université de La Rochelle. Spécialisé en histoire de la justice médiévale dans les espaces atlantiques, il a enquêté sur les régulations judiciaires observables dans l’administration de la justice comme sur la mise en œuvre des médiations pénales. Auteur d’une thèse observant la genèse des encadrements normatifs dans le sud-ouest du royaume de France, il poursuit désormais des travaux sur les tyrannies d’exercice à la fin du Moyen Âge.

Pierre Prétou est membre du comité de rédaction de Criminocorpus.

Pierre Prétou est membre de la SHMESP et de l’AFHJ.

Pierre Prétou – Maître de conférences, Université de La Rochelle, Projet « L’invention médiévale du crime de piraterie« , (Accueil en délégation d’enseignant-chercheur, septembre 2017- septembre 2018)

Découvrir l’ouvrage chez ses coéditeurs :

Aux Presses universitaires de Rennes

Au Centre international de la mer – Corderie royale

Deux membres du comité de rédaction de Criminocorpus ont collaboré à cet ouvrage : Pierre Prétou, Jean-Lucien Sanchez.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search