Liens croisés entre Émile Abadie, Edgar Degas, Émile Zola… et le bagne de La Nouvelle

Edgar Degas, Tête d’homme, (Émile Abadie), 1881, pastel, Musée national de Belgrade

Émile Abadie fait partie de ses jeunes chefs de bandes parisiens qui, très jeunes, se sont élevés à l’école du crime. En 1879, il est engagé comme figurant avec Pierre Gille (dit Gilles) par le régisseur du Théâtre de l’Ambigu, boulevard Saint-Martin, pour jouer dans une adaptation de L’Assommoird’Émile Zola « parce qu’ils incarnaient physiquement le milieu dégénéré décrit par Zola » (Camille Laurens, La Petite Danseuse de quatorze ans, éditions Stock, 2017). Abadie, un personnage haut en couleurs sombres !

Edgar Degas, peintre naturaliste et sculpteur qui fréquente l’univers parisien du théâtre et de la danse rencontre vraisemblablement Abadie à cette occasion… Antoinette, sœur de Marie van Goethem, modèle de la célèbre sculpture en cire La Petite danseuse de quatorze ans, vient en effet de décrocher un rôle de figurante parlante dans l’adaptation théâtrale de L’Assommoir. Elle tombe sous le charme d’Abadie…

Pour en savoir plus lire le billet publié par   | jeudi 5 octobre 2017 | sur le site de Prisons-cherche-midi-mauzac

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel

Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46


Vous aimerez aussi...