« Chair fraîche et linge sale » (Violette Nozière, la fleur du mal ( une histoire des années 30) – Anne-Emmanuelle Demartini)

Folle, noceuse, syphilitique, hystérique, empoisonneuse : la presse s’est déchaînée sur Violette Nozière, qui a assassiné ses parents un soir de 1933. Anne-Emmanuelle Demartini décortique ce fait divers pour dresser un portrait de la société française des années 1930. Édifiant.

La jeune fille a une face pâle encadrée de cheveux noirs, pas vraiment jolie mais souriante, élancée, sur fond de décor d’un jardin public parisien ; un autre cliché la montre en adolescente à la frange sage ; et puis le visage se ferme, l’expression s’absente dans les photos de l’identification judiciaire : elle est devenue une criminelle, un monstre, coupable de double parricide (père et mère) par empoisonnement dans la nuit du 22 au 23 août 1933. Violette Nozière, 18 ans, peut devenir une des icônes du fait-divers du siècle… Emmanuelle Loyer dans mensuel 440 daté octobre 2017 – 984 mots Gratuit Pour en savoir plus sur .l’histoire.fr

______________________________________________________________________________________________________________________

Anne-Emmanuelle Demartini est professeure d’histoire contemporaine à l’université Paris 13, membre du laboratoire Pléiade. Ses travaux portent sur les sensibilités et les imaginaires sociaux contemporains, qu’elle explore à partir d’itinéraires individuels et de modalités diverses de l’exception et de la transgression : criminel(le)s, monstres, affaires judiciaires, etc. Elle est l’auteure de L’Affaire Lacenaire, Paris, Aubier, 2001 et a codirigé plusieurs ouvrages : Imaginaire et sensibilités. Études pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2005 ; Monstre et imaginaire social, Paris, Créaphis, 2008 ; Émotions contemporaines xix e  xxi e  siècles, Paris, Armand Colin, 2014. Dernier livre publié Violette Nozière, la fleur du mal ( une histoire des années 30) – Anne-Emmanuelle Demartini


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *