Le temps des moines – Clôture et hospitalité (Danièle Hervieu-Léger)

Parution du livre le 25 janvier 2017 – En quoi le monachisme, régi par une Règle héritée des temps les plus anciens du christianisme, peut-il servir à penser les rapports entre le christianisme et la modernité contemporaine ? L’hypothèse de ce livre est que cette forme de vie communautaire à l’écart du monde, qui se donne pour l’anticipation du Royaume à venir, condense, à toutes les époques, les tensions et contradictions du rapport du christianisme à son environnement social, à travers les jeux qu’elle établit entre trois régimes de temps : temps de l’Église, temps du Royaume et temps de la société.

Du rêve de la reconquête à la révolution œcuménique, de la réinvention de la communauté à l’utopie de l’hospitalité inconditionnelle, le monachisme est un lieu où s’écrit depuis près de deux siècles, à travers les compositions et recompositions des temps, la dramaturgie du christianisme contemporain. Le propos de cet ouvrage, qui relève à la fois de la sociologie historique et de l’enquête sociologique de terrain, est d’identifier les configurations typiques de ce rapport, entre le XIXe et le XXIe siècle, sur le terrain des monastères d’hommes, bénédictins et cisterciens, en France.

Danièle Hervieu-Lége , directrice d’études à l’EHESS, qu’elle a présidée de 2004 à 2010, est sociologue des religions. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages traitant de la place du religieux, et spécialement du christianisme, dans les sociétés occidentales contemporaines.

Éditeur : PUF

Vies de cloître – La Vie des idées


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *