Franck Bouysse : « La Première Guerre mondiale est une révolte, une génération sacrifiée pour rien pour une guerre pour rien »

France : une femme embrasse son fils qui part a la guerre, 1914 • Crédits : © Lux-in-Fine/Leemage – AFP

Entretien avec Franck Bouysse qui signe un roman noir se déroulant en août 1914 dans le Cantal et dépeignant ceux qui restent en arrière de la guerre.

Le Réveil culturel par Tewfik Hakem

Jeudi roman noir dans le Réveil culturel, avec :

Franck Bouysse, écrivain, pour Glaise, aux éditions de la manufacture de livres.

À Saint-Paul de Salers dans le Cantal, en août 1914, tous les hommes valides sont mobilisés pour partir à la guerre. Restent les femmes, les enfants, les vieux, les éclopés… Tout a été écrit sur la guerre des tranchées, Franck Bouysse voulait parler de ceux qui restent dans un roman qui mélange les genres et pose la guerre hors-champ, ressentie à travers les personnages de cette micro société désorganisée par le départ des hommes. Pour en savoir plus sur le site de France culture

Parution du livre le 7 septembre 2017 – Au pied du Puy-Violent dans le Cantal, à Saint-Paul de Salers, dans la chaleur de ce mois d’août 1914, les hommes se résignent à partir pour la guerre, là- bas, loin. Les dernières consignes sont données aux femmes et aux enfants, même si on pense revenir avant l’automne, les travaux de champs ne patienteront pas.

Chez les Landry, le père est mobilisé, ne reste que Victor toute juste quinze ans, en tête à tête avec sa mère et qui ne peut compter que sur Léonard, le vieux voisin devenu son ami. Dans une ferme voisine, c’est le fils qui est parti laissant son père, Valette, à ses rancoeurs et à sa rage : une main atrophiée lors d’un accident l’empêche d’accomplir son devoir et d’accompagner les autres hommes.

Même son frère, celui de la ville, est parti à la guerre. Il a envoyé Hélène et sa fille Marie se réfugier dans la ferme des Valette.

L’arrivée des deux femmes perdue va bouleverser l’ordre immuable de la vie dans ces montagnes.

Franck Bouysse, né en 1967, vit à Limoges. Il a publié Noir Porcelaine chez la Geste Noire et Vagabond chez Ecorce.

Éditeur : La Manufacture De Livres


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *