Lire ou (re) lire « Crime et folie » : Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires (Marc Renneville)

Parution du livre le 9 avril 2003 – Le crime est-il une folie ? Autrement dit, celui qui commet un meurtre perd-il le contrôle de lui-même ? Faut-il le mettre à l’asile ou en prison ? Et si le criminel est un malade, peut-on le guérir ? Comment détecter les criminels potentiels pour les empêcher de nuire ? Ces questions se posent chaque fois que resurgit un tueur en série ou dans le débat actuel sur la pédophilie. Elles ne sont pas nouvelles : de la théorie de la  » bosse du crime « , qui imprégnait les mentalités du XIXe siècle, à celle du chromosome du crime, en passant par Lombroso, selon lequel le criminel est un sauvage égaré dans notre civilisation, médecins et psychiatres ont proposé depuis deux siècles de nombreuses réponses, faisant du criminel un  » objet de science « . Ce sont les grandes théories des criminologues qu’explique ce livre, en rappelant les débats qu’elles ont suscités, aussi bien du côté des législateurs et des magistrats que dans l’opinion publique.

Éditeur : Fayard

Collection : Nouvelles Etudes Historiques

Directeur du CLAMOR, Marc Renneville est historien des sciences spécialisé sur les savoirs du crime et du criminel, directeur de recherche au CNRS et membre du centre Alexandre Koyré depuis 1998 (UMR 8560).

Après des études d’histoire (université Paris VII) et de sciences sociales (université Paris V), il est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis (1998-2001). Il est ensuite directeur du département recherche (2001-2003) et chargé de mission Histoire (2003-2008) à l’École nationale d’administration pénitentiaire. Il contribue notamment à la création du Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines au sein de la médiathèque Gabriel Tarde (2004) avant d’être chargé d’études à la Direction de l’administration pénitentiaire (2008-2012) où il coordonne une recherche collective sur les savoirs de l’exécution des peines (projet ANR Sciencepeine 2009-2014).

Marc Renneville a été l’un des fondateurs aux côtés de Pierre Tournier de la revue Champ pénal (2004). Il est membre du comité scientifique de la Revue d’Histoire de l’Enfance irrégulière, de Crime, Histoire & Sociétéset de Beccaria. Revue d’histoire du droit de punir.

Marc Renneville est membre du jury du prix Gabriel Tarde. Il enseigne l’histoire des prisons et de la psychiatrie criminelle à l’École nationale de la magistrature et intervient régulièrement dans des séminaires de recherche et des sessions de formation continue.

Ses recherches portent sur les sciences et les savoirs du criminel ainsi que leurs applications dans l’administration de la justice pénale. Il est l’auteur de deux livres : Crime et folie. Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires (Fayard, 2003) et de Le langage des crânes. Une histoire de la phrénologie (Empêcheurs de penser en rond, 2000), prix du meilleur ouvrage d’histoire de la Société française d’histoire de la médecine (2000). Ses plus récents articles sont accessibles en ligne.

Marc Renneville a été co-fondateur avec Stéphane Pouyllau de la TGIR Huma-Num (UMS 3598), très grande infrastructure de recherche pour les humanités numériques (2013-2015).

Il dirige le projet numérique Criminocorpus depuis sa création (2005). En 2008, il est à l’initiative de la création de la revue Criminocorpus sur le portail revues.org. En 2014, il initie sur le portail Criminocorpus la création d’un musée virtuel d’histoire de la justice regroupant des expositions, des visites de lieux de justice et des collections thématiques.

Domaines d’expertise
Histoire des sciences de l’homme
Histoire de la justice
Humanités numériques

HAL Archives ouvertes : Publications téléchargeables

Page auteur : Criminocorpus

Sur Twitter : @mrenneville

Contact : marc.renneville[at]cnrs.fr


Vous aimerez aussi...