Aux origines des cimetières contemporains – Les réformes funéraires de l’Europe occidentale XVIIIe-XIXe siècle

Parution du livre le 1er avril 2016 – Le cimetière, tel nous les connaissons aujourd’hui, n’a pas toujours existé : il est apparu au tournant des XVIIIe et XIXe siècles dans l’Europe méridionale. Sa création et son organisation répondaient aux impératifs hygiénistes portés par les Lumières, et que le décret du 23 prairial an XII (1804) a érigés comme normes d’abord en France, puis dans l’Europe napoléonienne.

Ce livre retrace pour la première fois la genèse et l’évolution du cimetière contemporain et de la législation funéraire en France du XVIIIe siècle à nos jours. Il restitue les enjeux politiques, religieux et sanitaires de son « invention » et de sa gestion, les transformations de son usage, reflet des sensibilités nouvelles à l’égard de la mort et du développement du « culte » du souvenir des morts.

Il établit aussi un panorama de ses avatars en Europe (Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Angleterre…), offrant ainsi une chronologie fine des réformes funéraires et du rôle qu’y joue le modèle français. A ce titre, et par la reproduction en annexe des principaux textes de loi français sur les cimetières entre 1776 et 1904, il devrait constituer une référence pour l’histoire des pratiques mortuaires et mémorielles modernes.

Auteur(s ) : Régis Bertrand & Anne Carol, dir.
Régis Bertrand est professeur émérite d’histoire moderne à l’université d’Aix-Marseille. Anne Carol est professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Aix-Marseille. Membres de l’UMR 7303 Telemme AMU-Cnrs (MMSH), ils ont publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de la mort, l’histoire du corps, l’histoire religieuse ou l’histoire de la médecine.
Anne Carol est historienne. Professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Aix-Marseille I et membre de l’Institut universitaire de France, elle a notamment publié Histoire de l’eugénisme en France. Les médecins et la procréation, XIXe-XXe siècle (Seuil, 1995), Les Médecins et la mort, XIXe-XXe siècle (Aubier, 2004, Prix de la Société française d’histoire de la médecine) et Physiologie de la veuveUne histoire médicale de la guillotine (Champ Vallon, 2012). Elle co-anime un séminaire sur l’histoire du corps à l’EHESS et participe à la monumentale Histoire des émotions (Seuil) sous la direction d’Alain Corbin. Dernière publication Au pied de l’échafaud – Une histoire sensible de l’exécution …

Vous aimerez aussi...