L’assassinat de Gaston Calmette, directeur du Figaro

Le Petit Journal supplément illustré du 29 mars 1914 – Source : RetroNews BnF

LE 16 MARS 1914, LE DIRECTEUR DU FIGARO EST ASSASSINÉ PAR LA FEMME DU MINISTRE DES FINANCES DE L’ÉPOQUE, JOSEPH CAILLAUX, QUI VIENT DE SUBIR UNE VIOLENTE CAMPAGNE DE PRESSE. L’ÉMOI EST CONSIDÉRABLE.

16 mars 1914. Alors que le soir tombe sur Paris, une nouvelle sidérante se répand dans la capitale : le directeur du Figaro, Gaston Calmette, vient d’être assassiné dans son bureau. Le meurtre a été commis par Henriette Caillaux, épouse du ministre des Finances Joseph Caillaux, l’homme politique le plus exposé du moment.

Ministre des Finances depuis décembre 1913, Joseph Caillaux est pressenti pour prendre la tête du gouvernement à l’issue des élections législatives de mai 1914. En pleine ascension politique, l’homme dérange. Pacifiste, promoteur dès 1907 d’une loi sur l’impôt sur le revenu progressif alors qu’il était ministre des Finances de Clemenceau (voir notre article), il se démène pour faire voter sa loi par la Haute Assemblée. Le débat sur la légitimité de cet impôt déchaîne les passions. Caillaux devient l’homme à abattre…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Marina Bellot le 30 octobre 2017  sur le site de Retronews


Vous aimerez aussi...