Bandes, bandits et marginaux (corpus de procès)

4e séminaire de l’axe “Autorité Liberté Contrainte”,  2012-2013, EA 3400, Université de Strasbourg.

Après avoir traité la question « (…) les gens de l’époque moderne étaient-ils violents ? » (2010) puis la question « Habiles ou incapables, vertueux ou indignes ? les relais et représentants du pouvoir », pour le 4e  séminaire « judiciaire » relevant de l’axe « Autorité Liberté Contrainte » de l’EA3400 à Strasbourg portera en 2012-2013 sur le thème des « Bandes, bandits et marginaux… » et sur leur rapport avec le corps social, qu’ils s’efforcent d’y être toujours rattachés, qu’ils vivent à la marge ou qu’ils réorganisent leur propre société. Comme les années précédentes, le séminaire comprendra l’édition et analyse de procès inédits tout juste tirés des archives et transcrits avec des étudiants en master (2007-2011) et qui seront analysés avec eux. Il s’agit là des procès faits aux « caressets » des Vosges dans les années 1580 à 1610 surtout. Au travers de leurs interrogatoires, ces gibiers de potence (le prévôt d’Arches, en particulier, organisa contre eux des battues dans les forêts entre Lorraine et Bourgogne) apparaissent comme des mendiants et des bandits de grand chemin, des colporteurs allant et venant entre l’Allemagne et la Lorraine, des hommes de journée ou des gens de métiers, d’anciens soldats, des vagabonds, à l’occasion des assassins, des monstres et parfois des gens plutôt sympathiques, des isolés ou des organisés, avec peut-être même un « roi des caressets » (savoir s’il existait et où le trouver, était en tout cas l’obsession du prévôt d’Arches). Tous les procès du corpus ont déjà été transcrits (à moins que nous en trouvions d’autres).

Ce premier appel auprès des collègues a pour objet de savoir qui dispose d’une documentation pour traiter le thème des « Bandes, bandits et marginaux… » et voudrait en discuter avec nous pour organiser le séminaire envisagé pour octobre-décembre 2012 (1er semestre de l’année U. 2012-2013).

Ce thème qui a mobilisé des historiens dans les années 60 et 70 n’est plus guère à la mode, mais les archives existent pour réveiller notre intérêt.

Programme 2012

Veuillez noter notre invitation à nous rejoindre et participer à Strasbourg aux séances ouvertes du séminaire “Bandits, voleurs, vagabonds, errants et marginaux (XVe XVIIIe s.)”

Anne-Valérie Solignat et Maryse Simon, EA3400 axe « Autorité Liberté Contrainte » et Faculté des Sciences historiques (UdS). Salle 109, Institut d’Histoire moderne (le vendredi) ou salle 141 (le mardi) de 14h à 16h.

Prière de nous avertir de votre présence.

Mardi 6 novembre, Mathieu LECOUTRE, docteur de l’Université de Bourgogne (Dijon), « Le cabaret au XVIIIe siècle : un “refuge de tous les escrocs” ? »

Vendredi 9 novembre, Araceli GUILLAUME-ALONSO, PR civilisation espagnole Université Paris IV, « Bandits ou nomades? Une société en marge ? Les Gitans d’Espagne au XVIIe siècle, à travers les archives de la Santa Hermandad »

Vendredi 16 novembre, Nicole DYONET, MC émérite Université d’Orléans, « Les ancêtres de la bande d’Orgères »

Vendredi 23 novembre, Benjamin LANDAIS, doctorant EA3400, « Marginaux, révoltés ou saisonniers de la rapine ? Les multiples visages des bandits de la frontière austro-ottomane au XVIIIe siècle »

Vendredi 7 décembre, Patrice PEVERI, MC Université Paris VIII, « Une exploitation possible des archives du démantèlement d’un milieu criminel : métiers délinquants et structure sociale du monde des voleurs dans le Paris de Louis Dominique Cartouche »

Mardi 11 décembre, Sébastien JAHAN, MC Université de Poitiers, « Figures de la marginalité dans le Poitou du XVIIIe siècle »

Pour toute information, contacter :

Antoine Follain, Professeur des universités, Institut d’Histoire moderne, Faculté des Sciences Historiques

afollain@unistra.fr

antoine.follain@laposte.net


Vous aimerez aussi...