Comment Stephen King s’est plongé dans l’enfer des violences faites aux femmes

« Jessie », adaptation pour Netflix du livre de Stephen King.

Au sein de l’œuvre de King se dresse ce qui est souvent décrit comme sa « trilogie féministe »: trois livres parus entre 1992 et 1995 dans lesquels des femmes brisées par les hommes se voient confier les premiers rôles. La trilogie s’ouvre avec « Jessie », qui vient d’être adapté en long métrage pour Netflix . Suivront « Dolores Claiborne » et « Rose Madder ».

Dans «Jessie» et «1922», fraîchement adaptés par Netflix, des femmes étaient victimes du comportement oppressif et violent des hommes de leur entourage. Un thème récurrent dans l’œuvre de Stephen King, qui doit son intérêt et sa profonde connaissance du sujet à l’éducation féministe dispensée par Tabitha King, également romancière, qu’il épousa en 1971.

Lucile Bellan et Thomas Messias — 01.11.2017

Pour lire l’intégralité de l’article sur le site Slate


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *