Robert Badinter : « C’était la première fois que je défendais un homme qui encourait réellement la peine de mort »

2002 |En 2002, pour la série « Mémorables », Robert Badinter racontait sa vie et ses combats. Dans le sixième volet, intitulé « L’Exécution », il revenait sur l’exécution de Roger Bontems, dont il était l’avocat, pour lequel il avait demandé la grâce présidentielle en 1972.

En 1971, à l’infirmerie de la centrale de Clairvaux, deux détenus, Buffet et Bontems prenaient en otages une infirmière et un gardien retrouvés égorgés après l’assaut des forces de l’ordre. Jugé avec Buffet à la cour d’assises de l’Aube en juin 72, Bontems était défendu par deux avocats abolitionnistes, Maître Lemaire et Maître Badinter. C’était alors la première fois que Robert Badinter défendait un homme encourant la peine capitale. Bien que durant le procès, l’on eut reconnu que lui n’avait pas tué, Roger Bontems fut condamné à mort et guillotiné avec Claude Buffet à la prison de la Santé le 28 novembre 1972…

Les Nuits de France Culture par Philippe Garbit

Pour en savoir plus lire le billet publié le 5 novembre 2017 sur le site de l’émission France culture


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search